Immobilier d’entreprise : les enjeux de la location

Immobilier d'entreprise

Un investissement immobilier ne se résume pas à l’acquisition d’un garage, d’une maison ou encore d’un appartement. Sachez qu’il existe également d’autres moyens plus rentables d’investir dans la pierre, et de pouvoir ensuite en récolter les fruits à court, moyen ou long termes. L’immobilier d’entreprise, également appelé immobilier professionnel, représente les biens immobiliers qui ne sont pas conçus pour être utilisés en tant que logement. En lieu et place, il s’agit d’un immobilier résidentiel dont les biens immobiliers sont destinés aux personnes souhaitant exercer des activités professionnelles. De ce fait, les locaux industriels, les locaux professionnels, les locaux commerciaux ainsi que les bureaux sont catégorisés en tant qu’immobilier d’entreprise. Mais avant de consacrer une somme d’argent importante dans une boutique ou dans un local commercial destiné à la location ; connaître les enjeux de ce type d’opération s’avère indispensable.

L’immobilier d’entreprise et ses points forts

Ces dernières années, l’immobilier d’entreprise a connu un vrai essor, surtout dans les villes. Facilement accessible pour de nombreux types de budgets, un tel investissement pourra être simplifié sous plusieurs conditions. En effet, l’État fournit souvent ses aides aux particuliers. De plus, un investissement dans l’immobilier d’entreprise apporte une sécurité certaine et présente des intérêts considérables. Devenir propriétaire d’un appartement ou d’un logement destiné à la location peut donc être moins avantageux que d’investir dans un local commercial. Et pour cause : l’immobilier d’entreprise peut générer un taux de rendement potentiellement élevé ; ce qui constitue un atout particulier de ce type d’investissement. Pour l’immobilier d’entreprise, ce type d’investissement locatif pourra vous permettre de jouir d’une rentabilité annuelle pouvant atteindre 7 %. D’ailleurs, le contrat de bail rattaché à l’immobilier d’entreprise est assez flexible. Ce type de contrat est négocié sur une durée de neuf ans au minimum. Selon les conditions précisées dans le bail commercial : la taxe foncière et le coût de certains travaux peuvent être à la charge du locataire (mais non du possesseur).

Dans le cas d’un logement, le taux de turnover peut être plus important que dans le cadre d’un investissement locatif dans un local commercial ou dans les murs d’une boutique. Un taux de rotation faible signifie que le risque de vacance locative ainsi que l’usure du bien et des équipements le seront également. Toutefois, faire appel à une agence d’immobilier d’entreprise est conseillé pour mieux maîtriser votre investissement. Par ailleurs, si vous êtes à la recherche d’un local commercial en France : rendez-vous sur arthur-loyd.com.

Quelques points de faiblesse de l’immobilier d’entreprise

Bien que l’immobilier d’entreprise ne présente pas d’inconvénients majeurs, il est toutefois bien de préciser que la réussite (ou non) d’un investissement immobilier d’entreprise dépend étroitement de la santé financière du locataire. C’est la raison pour laquelle il faudra prendre en considération de nombreux points essentiels avant de se lancer dans ce type d’investissement. En effet, la localisation du bien immobilier constitue un point important à étudier afin de maximiser la rentabilité de votre investissement. Pour des cabinets médicaux ou des bureaux par exemple, l’accessibilité ne doit pas être négligée. Il est donc judicieux de choisir un bien qui se trouve assez proche des places de stationnement. Privilégiez également les logements se situant en plein centre-ville et dans les grands axes et ceux qui se trouvent à proximité des transports en commun.

En lieu et place, il faudra se pencher envers des rues passantes et des quartiers animés (plus recherchés par les locataires) pour jouir des loyers plus élevés. Concernant certains biens tels que les restaurants, les boutiques ou les cabinets médicaux : la concurrence au sein du secteur d’implantation du bien immobilier est un critère à prendre en considération. En effet, un niveau de vie bas ou bien une forte concurrence peut avoir une influence sur la rentabilité de votre investissement.

Parmi les points de vigilance à considérer avant un investissement dans l’immobilier d’entreprise : on recense également la durée d’une vacance locative ainsi que le montant des travaux éventuels. En effet, le locataire peut décider de quitter votre logement avant la fin du contrat même si les baux professionnels et commerciaux garantissent une location longue durée. Par ailleurs, effectuer des travaux dans des bureaux, dans un local commercial ou dans un local industriel peut se révéler plus onéreux que pour une maison ou un appartement.

Les bonnes raisons de faire appel à une agence immobilière professionnelle

Lors d’un investissement dans l’immobilier d’entreprise, trouver la maison parfaite qui convient au budget de l’entreprise et à ses besoins est une tâche assez compliquée. Outre le fait que la recherche requiert un temps considérable, vous risquerez également de vous faire arnaque sans l’aide d’un professionnel. Une agence immobilière professionnelle pourra vous aider dans vos démarches afin de trouver une maison idéale et à un prix intéressant. Mis à part une parfaite maîtrise du marché de l’immobilier d’entreprise, une agence spécialisée est généralement sollicitée pour son grand professionnalisme. Par conséquent, l’agence pourra donc proposer, en peu de temps, un bien immobilier adapté aux besoins de l’entreprise.

Un autre avantage de recourir au service d’une agence professionnel : le pouvoir de négociation de ces entreprises vis-à-vis des propriétaires peut faire changer diverses clauses du contrat à votre avantage. Pour essayer de dénicher le bien immobilier adapté à vos exigences : ces agences pourront envoyer un agent immobilier, un consultant ou encore un broker sur les locaux commerciaux, après une recherche approfondie, afin de visiter le bien.

La complexité d’une transaction immobilière constitue aussi une bonne raison d’engager les services d’une agence immobilière professionnelle. Ces derniers pourront s’occuper totalement de la gestion procédurale de A à Z jusqu’à la remise des clés. Et comme ce type d’agence va se charger de l’intégralité de votre projet d’investissement immobilier, vous économiserez considérablement du temps et de l’argent.

Les services réellement proposés par une agence immobilière d’entreprise

Il est bon de rappeler qu’il existe deux différents types d’agences immobilières : les agences immobilières d’entreprise et les agences immobilières classiques. Parmi les nombreux services pouvant être proposés par une agence immobilière classique, on recense : la location, l’achat ou encore la vente de biens immobiliers destinés aux particuliers. De ce fait, les agences classiques s’intéressent principalement aux particuliers en quête d’un appartement ou d’une maison. En lieu et place, une agence immobilière d’entreprise s’adresse, quant à elle, aux professionnelles à la recherche de solutions immobilières pour leurs sociétés. Parmi les biens mis en vente, on retrouve : les locaux commerciaux, les terrains nus, les entrepôts ou encore les bureaux.

Le processus de recherche utilisé par une agence immobilière d’entreprise est assez facile à comprendre. Cela commence par un premier rendez-vous, suivi d’un audit immobilier. Ensuite, l’agence en question va établir un cahier des charges comprenant les besoins spécifiques du client, de son budget et de son secteur préféré. C’est seulement après ces étapes que les propositions d’offres disponibles auront lieu. Puis, une visite et une revisite (si besoin) du bien immobilier aura lieu afin de déterminer si ce dernier correspond aux attentes du client. Et pour terminer, l’agence immobilière professionnelle procédera à la proposition financière et à la présentation du dossier de candidature.

Le dossier à fournir auprès de l’agence immobilière d’entreprise varie en fonction de la prestation (vente, achat, location). Dans le cadre de la location, il faudra fournir :

  • Des justificatifs de revenus comme le bulletin de salaire, un avis de rétribution de bourse, un justificatif d’indemnité de stage ou encore les 2 derniers bilans comptable afin de témoigner de sa situation professionnelle ;
  • Une copie de votre carte d’identité ;
  • Des justificatifs de domicile (avis de taxe foncière, attestation émanant de votre hébergeant, quittances de loyer…) ;
  • Des justificatifs de la caution (taxe foncière, facture d’électricité).

Les types de gestion immobilière d’entreprise

La gestion immobilière d’entreprise est divisée en 3 différents types, à savoir : la gestion locative ou administrative, la gestion technique ainsi que la gestion comptable et financière. Durant la gestion locative : le property manager ou le gestionnaire locatif se chargera de la mise en location des biens immobiliers d’entreprise comme les industries, les commerces ou encore les bureaux. Ce dernier s’occupera de la documentation des actifs, de l’anticipation des échéances contractuelles, de la négociation commerciale et juridique des baux, des procédures juridiques et administratives, des loyers, du respect des règlementations et des obligations, des réclamations ainsi que de l’état du locatif.

La gestion technique, quant à lui, concernera tout ce qui est lié à la mise en place des parties communes et au collectif, le tout dans le respect des règlementations en vigueur. Concernant la gestion comptable et financière : elle permet d’assurer le bon déroulement certains postes clés comme les déclarations fiscales, les taxes, le paiement des charges de copropriété et des loyers ainsi que le contrôle comptable et financier. La gestion financière proprement dite s’intéressera à la rentabilité de l’investissement immobilier d’entreprise, à la négociation des contrats et aux gestions des budgets.

Bref, l’immobilier d’entreprise n’est pas uniquement réservé aux investisseurs les plus aisés et les plus avertis. Il n’existe aucune restriction et ce type de marché est destiné à tout le monde, spécialement aux particuliers, grâce aux SPCI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) et aux OPCI (Organismes de Placement Collectif Immobilier). Toutefois, c’est un marché qui demande un grand dévouement de la part de l’investisseur !

 

Opter pour une caisse enregistreuse tactile
Logiciel de caisse : choisir une solution efficace